Dans la logique d'un Prix destiné à soutenir les récipiendaires avec efficacité, la question de l'impact ne peut souvent pas se mesurer aux seuls chiffres bruts. Nos Lauréats témoignent de l'impact qu'eut qu'eut pour eux le Prix Right Livelihood.

“Vous êtes désormais intouchable“: ceci résuma l’essentiel des observations faites en 1992 par la police à Helen Mack Chang lors de son retour au Guatemala. Elle venait de recevoir le Prix Right Livelihood au sein du Parlement suédois.

Jusqu’alors, Helen avait cherché justice pour le meurtre de sa sœur Myrna, assassinée par un commando militaire. Sa persistence à combattre l’impunité

Sa persistance à combattre l’impunité de ceux violant les droits de l’homme avait mis sa propre vie en péril. Le harcèlement et les menaces de mort constituaient le commun de son existence. Pour elle, le Prix Right Livelihood signifia une protection réelle.

« Je pense qu’il contribua franchement à sauver ma vie », dit-elle plus tard.

Mack Chang 9aa9a09011

Pour de nombreux Lauréats, l’argent du Prix stimula leurs travaux. Il leur permit dans certains cas de fonder leurs propres organisations, à l’exemple de Michael Succow et de sa Fondation Michael Succow.

En 2008, Monika Hauser reçut le Prix Right Livelihood pour son engagement auprès de femmes victimes de violences sexuelles. Dans les six mois qui suivirent l’annonce, Medica mondiale, son organisation, reçut deux fois le montant des donations qu’elle avait obtenues sur la même période l’année précédente. Mais le gain de conscience du public fut également très grand. Monika Hauser conclut : « Le Prix joua incontestablement un rôle majeur dans ce bond des donations. La valeur du Prix n’est donc pas seulement celle de l’argent qui lui associé mais va bien au-delà. »

MMA Dr. Naheed (left) and Dr. Roya (right) talk to a patient at Rabia Balkhi maternity hospital.TN Healthtraining, Kabul

Un Prix crédible associé à une réputation ouvre des portes qui demeuraient closes jusque-là. Il attire l’attention des journalistes sur les Lauréats, consacre ces derniers comme des experts et des faiseurs d’opinion dont les travaux et histoires sont dignes d’être relayés.

Survival International n’a par exemple aucun doute sur le fait que le Prix joua un rôle essentiel en 1992 dans la décision du gouvernement brésilien de satisfaire aux demandes de la tribu Yanomami pour la création d’une réserve sur leurs terres ancestrales après 20 ans de campagne :

« Le cheminement vers le Prix en 1989 propulsa indiscutablement les Yanomami sur la scène internationale, exactement comme espéré. Il offrit à ces Indiens une couverture médiatique dense, et il ne fait aucun doute que cela mena le gouvernement brésilien à finalement capituler trois annés plus tard, lorsqu’il créa la Parc Yanomami pour lesquels nous nous étions battus depuis les années 1970. »

Alternativer Nobelpreis 2010 - Treffen der Preistr‰ger zum 30 j‰hrigen Jubil‰um - kursWechseln Konferenz in Bonn - Foto: Wolfgang Schmidt - www. wolfgang-schmidt -foto.de - 18.9.2010 - The Right Livelihood Award - Laureates - October 2010 - Photo: Wolfgang Schmidt Germany Corry, Stephen, UK

  • Contact details:
    Kajsa Övergaard
    kajsa [@] rightlivelihood.org
    PGP Public Key: 42031047
    Phone: +46 (0)8 70 20 340