Lottie Cunningham Wren (Nicaragua)

About

Lottie Cunningham Wren est l’avocate du groupe indigène Miskito. Elle défend les droits des peuples autochtones du Nicaragua à leurs terres et leurs ressources. Elle a joué un rôle déterminant dans la mise en place de protections juridiques, notamment en lançant le processus de démarcation et d’attribution de titres de propriété sur les terres indigènes du Nicaragua. Mme Cunningham milite également pour les droits des peuples indigènes et des populations d’origine africaine, en les protégeant, ainsi que leurs moyens de subsistance, contre les colons armés.

Les communautés indigènes du monde entier – mais plus particulièrement en Amérique latine – sont exposées à une myriade de menaces, de la saisie des terres et de l’exploitation de leurs ressources naturelles à la violence, ce qui met ainsi en péril leur existence même. La majorité des communautés indigènes et d’origine africaine du Nicaragua sont harcelées par des colons armés qui exploitent leurs terres pour élever leur propre bétail et récolter du bois, tout en les chassant de leurs propriétés et de leurs villages. La promotion par l’État des industries extractives se traduit souvent par la destruction de ressources naturelles vitales, dont les sources d’eau propre.

En recourant au droit international et national, Mme Cunningham a garanti les droits fonciers des populations autochtones du Nicaragua, ouvrant ainsi la voie à des stratégies juridiques appliquées efficacement par les communautés autochtones du monde entier pour délimiter leurs terres. Elle a également prouvé que la protection des terres indigènes joue un rôle déterminant dans la protection des écosystèmes locaux. Elle contribue activement à la mobilisation contre le projet de grand canal interocéanique du Nicaragua, un projet du gouvernement chinois visant à relier les océans Atlantique et Pacifique. La construction de ce canal traverserait les territoires autochtones, forcerait leur déplacement et anéantirait les écosystèmes nécessaires à leur survie.

Ardente ambassadrice de son peuple, Mme Cunningham a également fait valoir les droits des femmes indigènes, notamment en instaurant des programmes visant à réduire la violence domestique et en faisant pression pour leur accorder une place dans les organismes décisionnels. Elle s’emploie également à apprendre aux jeunes comment revendiquer officiellement le respect de leurs droits fondamentaux et signaler les violations.

En dépit des menaces et des intimidations, Mme Cunningham poursuit inlassablement son engagement à renforcer et à protéger les communautés autochtones contre les forces extérieures engagées dans l’exploitation de leurs terres.

Propos de Mme Cunningham :

« Cette distinction honore mon travail et je tiens à exprimer ma sincère gratitude à la Right Livelihood Foundation pour avoir reconnu mon peuple, mon équipe et moi-même pour notre combat. Ce prix, je le reçois avec beaucoup d’humilité au nom des peuples indigènes de la côte caribéenne du Nicaragua, en particulier de ceux qui ont donné leur vie pour défendre le territoire et notre Terre Mère. Il contribuera à renforcer la visibilité de nos luttes à un moment crucial où les populations sont confrontées à une urgence humanitaire et où le Nicaragua connaît l’une des plus graves crises des droits de l’homme de son histoire. »

 

Informations biographiques

Lieu de naissance : Bilwaskarma, un village Miskito sur le Rio Coco, Nicaragua atlantique

Date de naissance : 29 septembre 1959

Éducation : Université d’Amérique centrale, Managua (JD, 1994)

Media Contacts

International Media

Emoke Bebiak
Email Emoke

M +41 78 333 84 84

Swedish Media

Johannes Mosskin
Email Johannes

M +46 70 437 11 48

German Media

Nina Tesenfitz
Email Nina 

M+49 (0)170 5763 663

Spanish Media

Nayla Azzinnari
Email Nayla

M +54 9 11 5460 9860