Nasrin Sotoudeh (Iran)

About

Avocate iranienne, Nasrin Sotoudeh défend l’État de droit et les droits des prisonniers politiques, des militants de l’opposition, des femmes et des enfants, face au régime répressif de l’Iran. Elle purge actuellement une longue peine de prison pour s’être opposée au système juridique draconien du pays. En dépit de son incarcération et des menaces incessantes qui pèsent sur sa famille, Mme Sotoudeh continue à défendre l’État de droit avec bravoure.

Le régime autoritaire iranien restreint sévèrement les droits de l’homme et l’opposition politique. Le pays applique une interprétation stricte de la loi islamique, imposant aux femmes des contraintes et une oppression particulièrement rigoureuse. L’Iran compte toujours parmi les régimes les plus répressifs au monde, malgré les manifestations pro-démocratie de ces dernières années et les vives critiques internationales fustigeant son passif en matière de droits de l’homme.

Mme Sotoudeh s’est faite connaître à la suite des manifestations antigouvernementales de 2009, la « Révolution verte », qui a suivi les élections présidentielles du pays. Elle a défendu de nombreux militants arrêtés lors de la répression agressive des manifestations par le gouvernement, dont Heshmat Tabarzadi, le chef du groupe d’opposition interdit, le Front démocratique d’Iran. Mme Sotoudeh a également représenté l’activiste iranienne des droits de l’homme et lauréate du prix Nobel de la paix Shirin Ebadi. Membre de l’organisation « Step by Step to Stop the Death Penalty » (LEGAM), Mme Sotoudeh s’est battue pour l’abolition de la peine de mort en Iran. Plus récemment en 2018, elle s’est mobilisée pour défendre certaines des femmes qui avaient protesté contre la loi draconienne iranienne imposant le port du hijab en enlevant leur foulard en pleine rue. Elle a également fait campagne contre la peine de mort pour les mineurs reconnus coupables de crimes commis avant l’âge de 18 ans.

Son engagement indéfectible en faveur de la justice lui vaut d’être fréquemment emprisonnée, jusqu’à connaître l’isolement, depuis 2010. En mars 2019, elle est condamnée à 38 ans de prison et 148 coups de fouet pour « corruption et prostitution ». Pendant la pandémie de Covid-19 en 2020, Mme Sotoudeh a entamé plusieurs grèves de la faim pour protester contre la détention arbitraire de prisonniers politiques dans les prisons iraniennes, et ce sous des conditions inhumaines.

Le combat acharné de Mme Sotoudeh contre l’oppression et son attachement à l’État de droit en ont fait un symbole de la lutte pour la justice en Iran.

 

Informations biographiques

Lieu de naissance : Téhéran, Iran

Date de naissance : 29 mai 1963

Éducation : Université Shahid Beheshti (Maîtrise en Droit international)

Media Contacts

International Media

Emoke Bebiak
Email Emoke

M +41 78 333 84 84

Swedish Media

Johannes Mosskin
Email Johannes

M +46 70 437 11 48

German Media

Nina Tesenfitz
Email Nina 

M+49 (0)170 5763 663

Spanish Media

Nayla Azzinnari
Email Nayla

M +54 9 11 5460 9860